Notes de lectures, Slider

Les différentes formes de relations selon l’INSEE

Lors du recensement national de 2011, en France métropolitaine, parmi les 47,8 millions de personnes majeures, 66,4 % se déclaraient en couple.

  • 72 % d’entre elles étaient mariées et partageaient la même résidence que leur partenaire (de sexe différent).
  • 7 millions étaient en union libre
  • 1,4 million étaient pacsées.
  • 200 000 personnes étaient en couple avec une personne du même sexe, dont 16 % avec une personne ne vivant pas sous le même toit.
  • 4 % ne vivaient pas avec leur conjoint : la moitié d’entre eux avait moins de 30 ans et entre 30 et 59 ans et une personne sur dix ne résidait pas avec son partenaire en l’absence d’enfant commun.[1]

Parmi les 33,6 % de personnes majeures célibataires :

  • 18,4 % étaient en couple mais ne l’étaient plus pendant le recensement
  • 15,2 % ne l’avait jamais été.

Nombre et répartition des personnes se déclarant en couple (2011)

Total des personnes en couple Cohabitant Non cohabitant
Effectifs Part (%) Effectifs Part (%) Effectifs Part (%)
Marié 23 202 000 73,1 23 001 000 72,4 201 000 0,6
Pacsé 1 377 000 4,3 1 354 000 4,3 23 000 0,1
Union libre 7 169 000 22,6 6 079 000 19,2 1 090 000 3,4
Total 31 748 000 100,0 30 434 000 95,9 1 314 000 4,1

Environ 1 couple sur 25 ne vivait pas sous le même toit en 2011 :

Non-cohabitation selon le type d’union

Âge 20-24 ans 25-29 ans 30-34 ans 35-39 ans 40-44 ans 45-49 ans 50-54 ans 55-59 ans 60-64 ans 65-69 ans 70 ans et +
Ensemble 26,8 9,6 4,1 2,7 2,4 2,3 2,1 1,8 1,6 1,3 1,8
Union libre 31,8 16,1 10,1 7,7 8,0 9,0 10,5 9,8 12,0 10,3 13,4
Marié ou pacsé avec le conjoint 3,4 1,7 0,7 0,6 0,6 0,7 0,7 1,0 0,8 0,7 1,4

Plus de la moitié des personnes en couple non cohabitant a moins de 30 ans. Ces jeunes datent leur union de moins de deux ans en moyenne (contre plus de quatre ans pour les jeunes en couple cohabitant) et sont étudiantEs pour un tiers.[2]

Résumé :

Il existe 3 formes de couples considérées par l’INSEE dont 2 garantissent des droits aux partenaires (Mariage et Pacs) et une troisième (union libre) regroupant toutes les autres formes imaginables. A cela s’ajoutent deux formes de cohabitation reconnues (légale et de fait) et la non-cohabitation.

Les données de l’INSEE ne permettent en aucun cas de déterminer quelles personnes sont polyamoureuses ou non. Ces données ne recueillent que la forme et non le fond. Un célibataire peut très bien avoir plusieurs sex-friends ou correspondre romantiquement à distance avec une partenaire. Les 2 partenaires d’un couple vivent peut-être avec une troisième personne en ménage à trois qui aura été désignée célibataire à l’occasion du recensement. Enfin, toutes ces personnes sont-elles exclusives ou non, rien ne le dit.

[1] INSEE, Guillemette Buisson et Aude Lapinte, division Enquêtes et études démographiques : Le couple dans tous ses états – https://www.insee.fr/fr/statistiques/1281436

[2] INSEE, Couples et familles Édition 2015 – https://www.insee.fr/fr/statistiques/2017528

Tagged , ,

About François Soulabaille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *